10 ans
A A Imprimer

FESTIVAL ALIMENTERRE 2016 : Paroles de citoyens

8 février

Des solutions pour nourrir la planète : « Malgré la conjoncture, les initiatives locales, innovantes, solidaires montrent qu'un mouvement citoyen est en marche ».

70 000 citoyens ont participé à la 10ème édition du Festival ALIMENTERRE dans plus 400 communes en France et dans 10 pays. Alors que le système alimentaire mondialisé qui domine au Nord et cherche à se développer au Sud montre ses limites, les citoyens ont exploré « les solutions pour nourrir la planète », thème de cette édition. « Un mouvement citoyen est en marche » ont ainsi démontré les milliers de citoyens bénévoles mobilisés dans l’organisation des évènements et la participation aux débats.

« On retrouve les mêmes problèmes chez nous ! »

Après le visionnage du film togolais Manger, c’est pas sorcier !, un lycéen de Rhône-Alpes s’est rendu compte que les enjeux agricoles et alimentaires sont partagés par tous les êtres humains de la planète et doivent être pensés avec une vision commune et globale. Parce qu’« On retrouve les mêmes problèmes chez nous ! »

Le film d’animation The Change a fait le lien entre les enjeux climatiques ici et dans le monde.  Alors qu’en Martinique l’impact du changement climatique est déjà visible, les élèves d’une classe de primaire de la ville de Le François ont réalisé la nécessité d’agir en citoyens: « il faut respecter l'environnement, en recyclant, en faisant moins de gaspillage d'eau, d’énergie, en mangeant local. »

« Je cultive la diversité »

À Lopérec (29), un lycéen s’est inquiété de voir « les semences entre les mains de quelques-uns », après la projection du documentaire La guerre des graines de Stenka Quillet et Clément Montfort, qui a été le film le plus projeté : « On ne savait pas tout ça !».

Il a rappelé que « le droit d'accès aux semences, c'est l'autonomie des agriculteurs ». En Poitou-Charentes, un agriculteur a abondé dans ce sens : « je cultive la diversité, je suis devenu autonome ».

Pour René L. de Quimper, « en faisant nos propres semences, on a retrouvé la fierté d'être agriculteur ». Les citoyens aussi, en tant que consommateurs, peuvent se mobiliser contre la brevetabilité du vivant, présenté lors du film « Pérou : nouvelle loi de la Jungle de François Reinhardt.

 « J’ai fait le lien entre ce qui se passe à l'échelle mondial et ce que je vis sur ma ferme ».

Guy M., agriculteur, a fait le lien entre ce qui se passe à l'échelle mondiale et sa ferme : « J'avais des rendements en céréales qui diminuaient. Depuis que je cultive des semences paysannes  de variétés anciennes qui venaient justement de mon secteur, mes rendements remontent ».

« À vous, consommateurs, d’aller au-devant des producteurs »

Pour Oumy Seck, intervenante sénégalaise, invitée par le Festival, il faut : « partir de l'existant et innover, inventer, chacun à son rythme. Ne sous-estimons pas nos actions. Une goutte, puis un verre, un seau, une bassine... cela finit par faire beaucoup d'eau ! »

Un paysan boulanger s’est exprimé face au public lors d’une projection dans le Jura : « A vous, consommateurs, d’aller au-devant des producteurs, pour leur demander comment ils travaillent. C’est la seule manière pour vous de savoir d’où viennent les graines que vous mangez et à quel modèle vous contribuez. »

« La volonté politique peut impulser la mise en place des alternatives locales. »

À Champagnole (39), un spectateur prend la parole après la projection du film 10 billion, what’s on your plate? : « le changement viendra des citoyens, même si la volonté politique peut impulser la mise en place des alternatives locales. » Parce que : « Malgré la conjoncture, les initiatives locales, innovantes, solidaires montrent qu'un mouvement citoyen est en marche ».

Le Festival ALIMENTERRE est coordonné au niveau national par le CFSI et est mis en œuvre par le réseau ALIMENTERRE sur les territoires. Le CFSI remercie les milliers de bénévoles issus de plus de 900 organisations mobilisées ainsi que ses partenaires nationaux : l’Agence Française du Développement, la Fondation Carasso, la Fondation Léa Nature, Biocoop, Alternatives Economiques, l’Enseignement agricole et le réseau 1% for the planet. Rendez-vous en octobre 2017 pour la onzième édition !